Accueil » Chroniques » Un vent de changement aux Arpents verts
Lorsqu’il a pris la direction du marché, Alain Guillette s’est empressé d’apporter deux correctifs importants aux façons de faire. Photo: Mathieu Richard
Lorsqu’il a pris la direction du marché, Alain Guillette s’est empressé d’apporter deux correctifs importants aux façons de faire. Photo: Mathieu Richard

Un vent de changement aux Arpents verts

Le 20 octobre dernier, le marché Les Arpents verts passait aux mains d’Alain Guillette, propriétaire de la bien connue Boucherie du jardin. Celui-ci promet une vague de nouveautés pour marquer le changement de garde.

Lorsqu’il a pris la direction du marché, M. Guillette s’est empressé d’apporter deux correctifs importants aux façons de faire. D’abord, plus de fruits et légumes garnissent maintenant les étalages, car c’est pour ces produits que la clientèle se déplace en priorité. Les Arpents verts offrent également un service plus attentionné et personnalisé. «Il n’y avait pas de service.mat-01244 Il fallait sonner une cloche à la charcuterie pour avoir un commis», remarque le nouveau propriétaire.

D’autres modifications sont à prévoir, notamment un nouveau logo. Les comptoirs seront aussi retravaillés, et l’inventaire changera quelque peu. Le nom du marché, bien connu, ne changera pas, promet cependant le propriétaire.

Depuis qu’il s’est porté acquéreur du commerce, Alain Guillette reçoit des félicitations de la part des clients. «Les gens me disent: ça appartient de nouveau à un gars de la place», explique celui qui est résidant de Mont-Saint-Hilaire depuis 13 ans et commerçant dans le coin depuis 16 ans.

Leurs Arpents verts

Après la fermeture de la succursale de Mont-Saint-Hilaire en mai dernier, beaucoup de clients fidèles ont pris l’initiative de venir faire leur marché à la succursale de Beloeil. L’attachement au concept des Arpents verts explique en partie cette situation. Pour Alain Guillette, l’emplacement idéal du commerce est également un facteur important. «Tout se fait ici, et la chambre de commerce travaille fort pour garder le centre-ville de Beloeil actif», ce qui attire beaucoup de clients, croit-il.

Situés un peu en retrait du boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, Les Arpents verts font tout de même partie des commerces qui y ont une grande influence, entre autres grâce à l’achalandage généré. Alain Guillette parle d’un attachement émotionnel de la clientèle envers le marché, qui a pignon sur rue depuis plusieurs décennies. «Ce sont leurs Arpents verts», décrit-il. La fidélité des employés contribue à maintenir le sentiment d’appartenance et une ambiance familiale, croit le propriétaire. Certains, comme Sylvain Lacroix, associé du propriétaire, Mylène, aux caisses, ou Caroline, au rayon boucherie, y travaillent depuis plus de 10 ans.

Le marché Les Arpents verts est situé au 245, rue Duvernay à Beloeil.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.