Accueil » Articles » Actualités » «Que représente le secteur de la gare pour vous?»
Photo: Michaël Turcotte
Photo: Michaël Turcotte

«Que représente le secteur de la gare pour vous?»

Telle était la question qui a servi de point de départ à la réflexion à laquelle quelque 140 citoyens ont participé, dans le cadre de la rencontre d’idéation de l’aire TOD organisée par Groupe SM mercredi dernier au pavillon Jordi-Bonet, à Mont-Saint-Hilaire.

Cette seconde consultation s’inscrit dans la volonté de l’administration du maire Yves Corriveau d’expliquer à la population les conséquences de l’application du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) en matière de densité. Un des endroits visés est le secteur TOD (transit-oriented development) qui se trouve dans un rayon de 1 km autour de la gare, lequel secteur devra, selon le PMAD, accueillir 40 logements à l’hectare.

Robert Chicoine, vice-président, urbanisme et développement durable chez Groupe SM, dit qu’il ne faut pas limiter notre vision du TOD à la densité, mais qu’il faut le voir plutôt comme «un quartier durable. Il faut ajuster le secteur pour créer un milieu de vie intéressant», ajoute-t-il.

De fait, les expressions entendues fréquemment lors de la première rencontre (rivière, montagne, tranquillité, nature, et transport collectif), l’ont été aussi lors de cette soirée. Réunis en ateliers, les citoyens présents ont été invités à réfléchir sur trois thèmes: identité, mobilité et milieu de vie. Ils avaient 20 minutes pour discuter de chaque thème.

Laurier Le Journal était présent à l’une des 14 tables en tant qu’observateur. On y a notamment parlé de l’aménagement d’un nouvel accès à la montagne de manière à permettre aux riverains de la gare de s’y rendre à pied; de la construction d’un stationnement souterrain dans les nouveaux développements; du danger que courent les piétons qui traversent la 116 et les cyclistes qui roulent sur le chemin des Patriotes; de la création d’un marché public; et de l’importance, s’il faut densifier un développement, de le faire de façon esthétique.

Les participants aux autres ateliers ont soulevé également la question de la sécurité, principalement le transport ferroviaire des matières dangereuses. On a aussi parlé de maintenir un accès visuel à la montagne; de prolonger la piste cyclable jusqu’à la gare; de faciliter la mobilité des personnes handicapées; et d’inclure la fin de semaine dans la desserte du train de banlieue. Mais le point qui est souvent revenu est l’importance d’attirer des commerces de proximité.

Obligation de se conformer au PMAD, mais…

Une fois les consultations terminées, un rapport devra être envoyé avant le 21 décembre à la Communauté métropolitaine de Montréal, qui a d’ailleurs octroyé 100 000 $ pour l’organisation des rencontres. Deux options s’offrent à la Ville, souligne en entrevue Bernard Morel, directeur du Service d’aménagement du territoire: l’admission de l’incapacité de la Ville à atteindre l’objectif de densité de 40 logements à l’hectare, pourvu que l’administration ait de bonnes raisons; et le principe d’obligation de conformité. Dit autrement, «il y a tout un élément de négociation à venir», conclut M. Morel.

Carole Blouin, présidente de l’Association des citoyens de Mont-Saint-Hilaire, se dit impressionnée par le nombre de participants aux rencontres, et fière en tant que regroupement d’assister à la démarche. Elle oppose toutefois un bémol: «On se demande à quel moment le poids qu’auront dans la démarche les promoteurs et les propriétaires des grands terrains à développer se fera sentir.»

La présidente a tenu à rappeler en outre que «l’aire TOD doit se développer autour d’un transport collectif efficace, ce qui n’est pas le cas» actuellement. Mme Blouin rapporte que «le Village de la gare n’est pas seulement occupé par des gens qui travaillent à Montréal et qui prennent le train», et d’ajouter : «Il y a un problème de stationnement, de circulation». Une des issues serait selon elle de développer le marché de l’emploi dans la région.

Les consultations reprendront à l’automne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.