Accueil » Articles » Boîte aux lettres » Pour une interdiction des feux de camp en milieu urbain

Pour une interdiction des feux de camp en milieu urbain

Je suis résident de Mont-Saint-Hilaire, où quelques résidents font usage de feux extérieurs (feux de camp). Bien que le règlement numéro 882-2 sur les feux extérieurs en permette l’usage sous certains égards, cette pratique cause des nuisances en termes de qualité de l’air, de santé publique, de risques d’incendie et de perte de jouissance pour les voisins incommodés.

 

Pour la plupart d’entre nous, un feu de foyer peut signifier une soirée tranquille à se prélasser et à contempler les mille et une lueurs de la flamme dansante, en écoutant avec ravissement le crépitement des bûches dans la cheminée. Cela est peut-être tout faux pour le voisinage…

Mais à quel prix?

Les fumées dégagées par un feu de camp ne sont pas aussi inoffensives qu’on voudrait bien le croire. Le chauffage au bois représente une source importante de contaminants dans l’atmosphère: monoxyde de carbone (CO), composés organiques volatils (COV), particules fines (PM2,5), oxydes d’azote (NOx) et hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP).

 

Effets potentiels sur la santé de certains contaminants issus de la fumée de bois lorsque leur concentration est trop élevée dans l’air

Contaminants Effets
Monoxyde de carbone CO Maux de tête, nausées, étourdissements et aggravation de l’angine chez les personnes ayant des problèmes cardiaques
Composés organiques volatils COV Irritation des voies respiratoires et maux respiratoires; certains COV sont cancérigènes (ex.: benzène)
Acroléine et formaldéhyde Irritation des yeux et des voies respiratoires
Particules fines PM2,5 Irritation des voies pulmonaires, aggravation des maladies cardiorespiratoires et mortalité plus hâtive
Oxydes d’azote NOx Irritation du système respiratoire, douleur lors de l’inspiration, toux, œdème pulmonaire
Hydrocarbures aromatiques polycycliques HAP Certains HAP sont considérés comme mutagènes ou cancérigènes, ou sont soupçonnés de l’être
Dioxines et furannes Cancérigènes probables

Sources: www.mddelcc.gouv.qc.ca/air/chauf-bois

 
Je presse les autorités locales de proposer une réforme du règlement 882-2 afin de circonscrire les problèmes qu’ils engendrent (risques sur la santé, risques d’incendie, nuisances publiques de la fumée), ou même de voir à une interdiction des feux de camp en milieu urbain.

L. Poissant

Mont Saint-Hilaire

Un commentaire

  1. Pourquoi devrais-je être obligé de fermer les fenêtres de ma maison lorsque le voisin decide de faire un feu de camp et que le vent souffle de mon côté. Je n’ai pas besoin de sa fumée. En plus, j’ai l’amiantose et je n’ai pas besoin de ça. Je ne demenagerai pas non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.