Accueil » Chroniques » Leadership en affaires » Les trésors du futur : découvrir, vivre et grandir
Frédéric pose avec le livre qui l'a poussé à fonder son entreprise, Les Trésors du Futur.
Frédéric pose avec le livre qui l'a poussé à fonder son entreprise, Les Trésors du Futur.

Les trésors du futur : découvrir, vivre et grandir

Frédéric Fortin est un entrepreneur beloeillois de 34 ans. À l’âge de 15 ans, au secondaire, il décrochait. Pourquoi? L’histoire débute au primaire. Certains des professeurs du jeune Frédéric, exaspérés par ses difficultés d’apprentissage, avaient pris l’habitude de l’accabler en classe de reproches désobligeants. N’aurait-il pas mieux valu encourager l’élève? Frédéric en ressentait beaucoup d’amertume, perdant au fil des années tout intérêt pour ses études et devenant désabusé au point de décrocher.

D’étudiant, il devenait employé d’une usine. Pratiquement analphabète, mais doué pour l’observation, il percevait les difficultés des travailleurs plus âgés, démunis et sans ressources à cause d’une instruction jamais terminée. Frédéric décida alors qu’il en serait autrement pour lui, et entreprit de réintégrer le milieu scolaire. Des lectures sur la croissance personnelle lui firent comprendre qu’il valait la peine de se perfectionner grâce à des cours du soir; le jour, il travaillait à l’usine. Sa persévérance allait être récompensée par l’obtention de son diplôme d’études secondaires.

La persévérance

Deux qualités prédominent chez Frédéric: la capacité de se remettre en question et une persévérance infatigable.

Outre ses lectures, il suivit d’autres cours sur l’estime de soi et la confiance personnelle. Frédéric prenait petit à petit conscience qu’en lui résidait un pouvoir illimité de réalisation. Lors d’une séance d’orientation, il allait ressentir le désir d’être entrepreneur. Ayant le verbe facile, bon vendeur, il commença à envisager de posséder un jour son propre commerce.

Peu après, il entrait au cégep de Saint-Hyacinthe parce qu’il convoitait une attestation d’études collégiales (AEC) en gestion de commerce. Sa motivation était telle qu’il conclut ses études avec un certificat d’excellence et une moyenne de 93 %. Il s’agissait de la deuxième meilleure note obtenue par un élève inscrit à une formation AEC, toutes disciplines confondues.

«Ce que l’homme pense, il le devient.»

— Les Védas (livres sacrés de l’Inde)

D’autres étapes restaient toutefois à franchir pour le jeune homme, dont le bilinguisme. Frédéric décida donc de s’expatrier à Calgary pour apprendre l’anglais en immersion totale: «J’ai pu, sans délai, dénicher un emploi. Je travaillais le jour et j’étudiais le soir. Après 18 mois, sans être parfaitement bilingue, je comprenais et parlais l’anglais.»

En 2008, Frédéric était victime à Calgary d’un AVC et subissait une opération au cœur. Plutôt que de l’anéantir, sa convalescence lui permit de lire comme jamais et de s’enrichir de nouvelles connaissances. Il est dit que la lecture est à l’esprit ce que l’entraînement musculaire est au corps. Frédéric comprendrait plus tard que les astres se positionnaient pour favoriser sa destinée.

Par la lecture, Frédéric avait transformé sa conscience

La lecture est un investissement en soi parce qu’elle enrichit l’intellect, bonifie le vocabulaire de l’expression tant orale qu’écrite, et influence de manière édifiante la conscience. Elle contribue parallèlement au développement des cinq fonctions cognitives du cerveau: la mémoire, l’attention, le langage ainsi que les fonctions exécutives et visuo-spatiales.

La lecture contribue à l’épanouissement identitaire et au renforcement de l’estime de soi

L’Association canadienne d’éducation de langue française, lors de son 62e congrès annuel, statuait sur la nature de la construction identitaire: «processus dynamique grâce auquel une personne peut être reconnue par sa manière de réfléchir, ses modes d’intervention et ce qu’elle désire retirer des milieux sociaux et environnementaux dans lesquels elle évolue». L’association identifiait la famille et le milieu scolaire comme partenaires de la construction identitaire et du renforcement de l’estime de soi chez les jeunes. Elle présentait aussi comme essentielle la constitution d’une identité positive, plutôt que négative, pour la réussite de l’apprentissage de la lecture. Nous en avons discuté avec Frédéric.

Que pensez-vous des constatations de cette association?

«La notion de croissance personnelle, qui se réfère à l’identité et à l’estime de soi, devrait être enseignée en milieu scolaire. Ce serait bon socialement. Les livres que j’ai lus m’ont psychologiquement fait du bien. Travailler mon estime et ma confiance m’a permis de me refaire une identité et de devenir l’être que je désirais vraiment être.»

La lecture peut-elle transformer une vie?

«C’est un livre de Russell H. Conwell, Des hectares de diamants, lu durant ma convalescence, qui m’a poussé le 1er mars 2010 à fonder la librairie Les Trésors du futur. Aujourd’hui, je comprends que mon entreprise est ma mine de diamants parce qu’elle me permet de m’épanouir et d’être heureux.

«Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.» Confucius (551-479 av. J.-C.)

L’évolution des Trésors du futur, entreprise qui s’est métamorphosée depuis sa fondation, se compare au passage de l’ombre à la lumière. Les «grands» du monde des affaires identifient comme critiques les cinq premières années d’une entreprise. Le 1er mars 2015, Frédéric Fortin commémorera le cinquième anniversaire de son commerce. Il conclut: «Les Trésors du futur, c’est 45 000 livres d’occasion de haute qualité regroupés dans plus de 15 thématiques. De plus, Les Trésors du futur, c’est probablementle meilleur endroit pour trouver un livre qui n’a pas été réédité. Chaque livre se vend ici à une fraction de son prix initial. Je vous attends, car voir, c’est croire!»

«La richesse de l’histoire, c’est l’enseignement» — Ben Weider, C.M., O.C., C.StJ, C.Q., Ph.D. (1er février 1923-17 octobre 2008)

Les Trésors du futur inc. 221, boulevard Cartier, bureau 100, Beloeil 450 281-BOOK (2665)

www.tresorsdufutur.com

Un commentaire

  1. Manon Leveillee Frappier

    Bravo Frédéric!
    Je suis fière de ce que tu es et de ton cheminement.
    À bientôt peut-être…
    Ton enseignante de pré- maternelle
    Manon xxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.