Accueil » Chroniques » Famille » Les «nouveaux» grands-parents et le bébé-boum
102

Les «nouveaux» grands-parents et le bébé-boum

Nicole, 63 ans, demande à Esther si elle a vu leur amie commune Simone récemment. La semaine dernière, elles se sont parlé; depuis que sa fille Mélanie a accouché d’un troisième enfant, elle la visite et l’aide plusieurs jours par semaine. Le mari de Simone, Denis, ne joue pas au golf cet été, car il accomplit les courses pour sa fille et sa femme.

Nicole et Esther reconnaissent que sans l’aide des grands-parents, Mélanie et son conjoint Francis n’y arriveraient pas. Pourtant, les deux sont des sportifs scolarisés et organisés, à qui le travail ne fait pas peur. Francis prendra un congé de paternité plus tard mais il participe aux soins de ses enfants entre-temps. Ayant découvert les joies d’une grande famille, Mélanie et Francis, dans la vingtaine, mettent les bouchées doubles et ont engendré trois enfants en moins de six ans. C‘est aussi pourquoi ils habitent la Montérégie, qui leur offre espace et services appropriés.

Mode de vie imprévu

Simone et Denis observent qu’ils ne sont pas les seuls à consacrer leur temps libre au soutien et à l’aide de leurs enfants devenus parents. Heureux de ces bouts d’choux qui les entourent, ils reconnaissent qu’ils n’avaient pas prévu adopter ce mode de vie. Leurs amis, frères et sœurs, plus vieux de quelques années, souffrent de vivre sans petits-enfants, alors qu’eux sont débordés. Quel changement inattendu!

Ils renoncent à une bonne partie de leur vie sociale, pourtant bien amorcée, tout près de la retraite. Plusieurs amis sont mis au rancart, avec l’espoir que les visites reprennent plus tard.

Dernière chronique sur la vie des grands-parents

Vous lisez la 17e et dernière chronique au sujet de la vie des grands-parents. Si vous le souhaitez, vous pouvez les relire sur le site web de Laurier Le Journal dans la section Chroniques, puis Famille. Ce fut un privilège de les rédiger et d’établir le dialogue avec d’autres grands-parents, parents et collègues, enrichissant ainsi tous ensemble notre réflexion.

Je suis de plus en plus convaincue que les «nouveaux» grands-parents en santé sont indispensables pour les jeunes familles nombreuses. Même si des renoncements sont nécessaires et que des conflits bénins assombrissent certains jours, il n’en demeure pas moins que les liens affectifs créés au travers des soins quasi quotidiens nourrissent le cœur des ainés et apportent la sécurité affective aux plus jeunes.

Prochaine étape: Bébé-boum en collaboration avec TVR9

À partir du mois de septembre, je tiendrai une chronique mensuelle sur une série d’émissions télévisées de réflexion et de services à l’intention des parents et des grands-parents, intitulée Bébé-boum et diffusée cet automne. Durant l’été, j’ai eu le plaisir de les enregistrer en collaboration avec la merveilleuse équipe de TVR9. J’assure la recherche et j’interviewe des spécialistes et des chercheurs reconnus dans de nombreux domaines de la vie des parents et des enfants: liens affectifs, sexualité, éducation, aide aux devoirs, créativité, environnement et bien d’autres. Vos questions et commentaires seront les bienvenus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.