Accueil » Chroniques » Famille » Les grands-parents et la sexualité
Au-delà de la performance, les besoins des aînés les plus importants demeurent l'intimité, le toucher et, par-dessus tout, l'affection sincère.
Au-delà de la performance, les besoins des aînés les plus importants demeurent l'intimité, le toucher et, par-dessus tout, l'affection sincère.

Les grands-parents et la sexualité

Les plus jeunes semblent l’ignorer, mais la majorité des aînés continuent à s’intéresser à la sexualité. Bien que plus discrets sur cette question, un grand nombre de personnes âgées ont une vie sexuelle active. Il y a cependant des conditions.

Le sentiment amoureux

La première est que le sentiment amoureux, de part et d’autre, continue d’évoluer dans le cœur de chacun des deux conjoints. Il existe aussi des attirances spontanées jusqu’à un âge très avancé.

La santé

Souvent, le désir diminue avec l’apparition d’une maladie grave et l’inquiétude qu’elle suscite. Certains médicaments atténuent également le désir et les performances sexuelles. Cependant, s’il est bien toléré, le Viagra contribue à une plus grande satisfaction des deux partenaires.

L’image de soi

La beauté vient surtout de l’intérieur et de la capacité de bien prendre soin de soi. Le vieillissement atténue certaines caractéristiques de la beauté de la jeunesse. Mais la maturité, la sérénité et surtout la joie de vivre et d’apprécier les petits bonheurs ajoutent un charme indéniable à une personne. La générosité et l’ouverture d’esprit créent un pétillement rayonnant. Alors, qu’est-ce que quelques rides ou kilos en trop?

Sensualité et tendresse

Au-delà de la performance, les besoins des aînés les plus importants demeurent l’intimité, le toucher et, par-dessus tout, l’affection sincère.

L’intimité, c’est la capacité de communiquer cœur à cœur et d’être authentique. C’est le mode préféré des aînés, surtout s’il prend la forme de gestes de tendresse au quotidien.

Plus la personne vieillit, plus elle est sensible au toucher. Mais durant cette étape de vie, il se produit un ralentissement de la réponse à la sensualité et la génitalité. Donc, prendre davantage son temps est nécessaire pour bien profiter des ébats amoureux. Heureusement, la majorité des aînés sont à la retraite, et les enfants ont quitté la maison.

Autre changement, les femmes sont plus autonomes, et les hommes, plus casaniers, apprécient davantage leur compagne et leur foyer. Cette évolution procure un meilleur équilibre au couple.

Entre le rapprochement et la distance

L’un des secrets semble être le respect des goûts et de l’autonomie de chacun des membres du couple. Ainsi Roger rejoint ses amis pour une partie de golf, tandis que Lise continue de confectionner des objets d’artisanat avec ses compagnes de toujours. Mais c’est avec plaisir qu’ils soupent ensemble. Roger connaît quelques recettes, ce qui libère Lise… après lui avoir laissé du lest. Ils ne manquent pas leur partie de bowling hebdomadaire ensemble. Les plus intellectuels fréquentent la société d’histoire et se passent des mots croisés à remplir. Ainsi, se retrouver en ayant des choses nouvelles à se raconter devient un plaisir!

Deuil

Plus l’âge avance, plus il y a de risques de veuvage, d’incapacités du conjoint ou de la conjointe, et d’impossibilité à trouver une nouvelle personne avec laquelle avoir une grande intimité physique. Le deuil de la sexualité devient nécessaire pour s’ouvrir à d’autres beautés de la vie, de soi-même et du monde.

Claire Leduc est une travailleuse sociale, thérapeute conjugale et familiale retraitée.

Un commentaire

  1. Chère Claire, cet article met tout le portrait de la réalité bien en vue; et j’ajouterais que vieillir sans faire la paix avec la transition finale que nous vivrons tous, peut en laisser plus d’un à vivre un quotidien teinté de peurs envers cet avenir insécurisant et inexploré. Faisons la paix avec ce que peut vouloir dire de non pas mourir, mais naître à une aventure ultime.
    Merci pour ce bel article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.