Accueil » Articles » Sortie culturelle » Lectures de salon, un spectacle hors du commun
Les deux interprètes racontent des histoires sur scène, dans leur salon. Photo: Suzane O’Neill/Courtoisie
Les deux interprètes racontent des histoires sur scène, dans leur salon. Photo: Suzane O’Neill/Courtoisie

Lectures de salon, un spectacle hors du commun

Auteures et interprètes, Suzane O’Neill et Louise Saint-Pierre organisent, une fois par mois, un spectacle de lectures théâtrales hors du commun. Dans l’intimité de leur salon, elles se mettent en scène pour créer un tableau vivant, véritable instantané d’un moment pris au hasard.

Le spectacle Lectures de salon, volume un est né en mars 2014 d’une envie de création, à la suite de la fermeture d’Arts Station à Mont-Saint-Hilaire. À partir de photographies réalisées par Suzane O’Neill, les deux artistes ont inventé des histoires dans lesquelles elles racontent un court moment de la vie de personnages fictifs. Tendres, drôles, touchants, ces instantanés sont façonnés par le parcours de vie différent des deux interprètes.

Certaines histoires sont des portraits de femmes âgées de 50 ans et plus et traduisent le point de vue précis d’une époque. «Je me suis dit que je voulais écrire pour et sur les femmes de mon âge qui ont une vie riche», explique Louise Saint-Pierre. Diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, cette dernière a joué dans plus d’une cinquantaine de pièces professionnelles, en plus d’en avoir écrit ou coécrit sept. Elle raconte ses histoires en prenant soin de toujours y glisser un clin d’œil humoristique, car on peut «tout dire avec l’humour». Les lectures de Suzane O’Neill parlent surtout des rapports entre les générations.

Comme un théâtre de marionnettes

La mise en scène des Lectures de salon, volume un est simple: un cadre, quelques petits projecteurs, une télévision pour y projeter les images. Le tout rappelle un peu le théâtre de marionnettes. «On essaie d’être le plus factuel possible dans l’interprétation. On n’en rajoute pas, on ne fait que porter le texte», indique Suzane O’Neill, artiste pluridisciplinaire et bachelière en art dramatique de l’UQAM.

Le spectacle est présenté une fois par mois dans le salon des artistes, une formule intimiste qui crée une atmosphère particulière, croit Louise Saint-Pierre. L’exercice de création est extrêmement stimulant pour les deux auteures et interprètes: «C’est un exercice de style qui permet d’aller très loin, observe-t-elle. On est surprises des personnages qui surgissent, des histoires qu’on peut inventer.»

À la suite du succès du volume un, ces dames ont repris l’exercice en créant Lectures de salon, volume deux cet automne. De nouvelles photographies ont inspiré de nouvelles histoires, racontées sur scène par Suzane O’Neill et entrecoupées d’enregistrements de Louise Saint-Pierre.

Le volume un sera présenté à 16 h le 13 décembre (spécial Noël), le 31 janvier, le 28 février, le 27 mars et le 1er mai. Le volume deux sera présenté à 20 h le 12 décembre, le 30 janvier, le 27 février, le 26 mars et le 30 avril. Les billets sont en vente sur réservation au coût de 20 $; appeler au 450 714-4240 ou écrire au suz@zoneill.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.