Accueil » Chroniques » Leadership en affaires » Le portrait des dossiers actuels à notre MRC
Mosaique.2013-2015.novembre 6,80mg

Le portrait des dossiers actuels à notre MRC

Lundi dernier, j’ai déjeuné au restaurant L’Eggsoeuf en tête à tête avec Gilles Plante, maire de McMasterville depuis 1993 et préfet de la MRC de la Vallée-du-Richelieu depuis 2003. Homme d’équipe, il poursuit son sixième mandat en tant que préfet. Nous avons pu discuter de son travail avec ses confrères de l’actuel conseil de la MRC, envers lesquels M. Plante se montre très élogieux, et des divers dossiers menés par la MRC.

Treize leaders participent aux décisions administratives de notre MRC.  Photo: MRC de la Vallée-du-Richelieu

Treize leaders participent aux décisions administratives de notre MRC.
Photo: MRC de la Vallée-du-Richelieu

M. Plante, en quoi consiste le projet de collecte des matières organiques?

«Les MRC de la Vallée-du-Richelieu, de Marguerite-D’Youville et de Rouville poursuivent leurs démarches pour assurer une saine gestion de leurs matières putrescibles par l’implantation d’une collecte des matières organiques et la construction d’un centre de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage.»

Quelles sont les étapes à venir?

«L’obtention par la SÉMECS (la Société d’économie mixte de l’est de la couronne sud) du certificat d’autorisation du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, la construction du centre de traitement intégré, l’achat des organibacs, l’adjudication des contrats de collecte et la mise en ligne du site internet (www.semecs.ca). Il s’agira aussi d’organiser des soirées d’information pour la population et d’autres plus spécifiques pour les propriétaires du secteur des industries, des commerces et des institutions, puis de faire des tournées éducatives dans les écoles secondaires. Enfin, il y aura la mise en service du centre de traitement intégré.»

Et quel est l’échéancier?

«La construction du centre de traitement intégré est prévue au printemps 2016. Suivra la distribution à domicile des organibacs à la fin 2016. La mise en service du centre est prévue au début de 2017. Pour avoir une idée plus précise du projet, j’invite les résidents du territoire à visionner la vidéo d’information mise en ligne sur le site de la MRC (www.mrcvr.ca).»

Qu’en est-il du projet d’écocentre régional?

«Nous avons d’abord créé un comité de travail pour étudier sa faisabilité et son coût. Ensuite, nous avons visité des écocentres pour en comparer les différents types, puis nous avons reçu des résolutions d’intérêt de la part des municipalités intéressées. Actuellement, nous évaluons des sites potentiels pour la localisation de l’écocentre.»

La MRC vient de signer un nouveau contrat pour la collecte des matières résiduelles. Quels en sont les détails?

«Nous avons un nouveau contrat d’une durée de cinq ans pour la collecte, le transport, le traitement et l’élimination des matières résiduelles. Nous avons obtenu un prix concurrentiel. Ce contrat comprend les matières ultimes (ordures) mais aussi les matières organiques, dès qu’ouvrira le centre de traitement à Varennes. Sur l’ensemble de notre MRC, dix municipalités sur treize y participeront en 2016. Une onzième municipalité, Mont-Saint-Hilaire, rejoindra le groupe en 2017.»

En quoi consiste la nouvelle compétence de développement économique de notre MRC?

«En 2015, nous avons dû faire face à une période de changements. Les maires se sont réunis afin de définir une vision commune du développement économique pour le futur. C’est avec fierté que le Conseil de la MRC a choisi de mandater le CLD pour assurer la continuité de son rôle dans le développement local. Le CLD continuera d’être le levier de renforcement du pouvoir d’attraction des villes et des municipalités de la MRC. L’offre de services du CLD est maintenue, et les municipalités desservies sont les mêmes. Les axes d’intervention sont les suivants: promouvoir les attraits de la région; s’impliquer dans les situations de relève et de transfert d’entreprises; offrir un service de mentorat d’affaires; et poursuivre le développement de programmes d’aide financière et de services-conseils aux entreprises en démarrage et en croissance.»

Qu’en est-il de l’outil de développement et de mise en valeur de la zone agricole (ODZA)?

«Le Conseil a procédé, le 18 juin dernier, à l’adoption du projet d’ODZA. Une assemblée publique a été tenue le 22 septembre dernier pour présenter ce projet aux citoyens. Le comité de travail étudie les suites à lui donner.»

Où en est l’implantation du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD)?

«Les neuf municipalités du territoire incluses dans la Communauté métropolitaine de Montréal en sont actuellement à mettre à jour leurs règlements municipaux afin d’assurer leur conformité au schéma d’aménagement de la MRC. Celle-ci a terminé les démarches nécessaires pour rendre son schéma d’aménagement conforme au PMAD à la fin de 2014.»

Le schéma de couverture de risques en sécurité incendie sera prochainement mis à jour. De quoi s’agit-il?

«Ce schéma est un outil de gestion des risques et de prise de décision pour les élus municipaux. Pour les responsables des opérations de secours, c’est un outil de planification. Cet exercice de révision est une exigence récurrente du ministère et est prévu aux cinq ans. Nous travaillons à la mise à jour des informations concernant le schéma en ce qui concerne onze des treize municipalités du territoire. Présentement, la MRC est en train de rédiger la deuxième génération de son schéma de couverture de risques.»

 

MRC de la Vallée-du-Richelieu
255, boul. Laurier, bureau 100, McMasterville
450 464-0339

info@mrcvr.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.