Accueil » Articles » Boîte aux lettres » Le parc à chiens doit fermer

Le parc à chiens doit fermer

Nous appuyons la mairesse d’Otterburn Park, Danielle Lavoie et son équipe, dans leur volonté de régler le problème du parc à chiens. Contrairement à ce qui a été écrit ailleurs, ce parc à chiens en zone résidentielle et scolaire est toujours extrêmement dérangeant pour les résidents riverains à qui l’équipe Lavoie a promis, il y a 14 mois, la relocalisation ou le démantèlement.

La relocalisation n’a pas été possible, car PERSONNE ne veut d’un parc à chiens à côté de sa résidence à Otterburn Park, ou ailleurs. Le problème c’est la localisation du parc. Des plaintes, il y en a eu de multiples à la ville. L’administration précédente n’avait pas daigné nous consulter et nous nous battons depuis contre cette aberration en milieu résidentiel. Pensez-y, regardez par votre fenêtre et imaginez qu’en face de chez vous, c’est un parc à chiens avec le bruit et la circulation que cela entraîne, c’est très dérangeant, irritant et envahissant. C’est important de respecter la paix et la tranquillité des voisins.

Que diriez-vous si votre voisin immédiat recevait à partir du mois de mai quelque 10 à 15 personnes qui jasent et rigolent dans sa cour avec autant de chiens qui, eux, courent et jappent? Vous vous diriez sans doute : ‘’Tiens! Le voisin reçoit la parenté ce soir’’, sans plus. Mais le lendemain, encore une quinzaine de personnes s’assemblent dans la cour arrière du voisin avec, bien sûr, autant de chiens. Toujours la même routine, les gens se pointent vers 16 h 30, et ensuite il y a un va-et-vient de gens qui arrivent et d’autres qui partent, et ce, jusqu’à la noirceur et même parfois un peu plus donc jusqu’à vers 21 h. Le surlendemain, même visite chez le voisin, la journée d’après également et les autres jours qui suivent. Ils ont beau essayer de se faire discrets, autant de personnes avec autant de chiens chez le voisin, ça s’entend! Vous ne pensez pas? Nous appréhendons le printemps

Ronald Larocque et Myriame Gemme au nom des résidents riverains / voisins du parc à chiens d’Otterburn Park.

11 Commentaire

  1. Mettons les choses en perspective, premièrement le parc canin est séparé par trois rues, dont la rue Milton, Victoria et Connaught. Les rues Connaught et Victoria sont très achalandés sans l’existance du parc canin. Le parc canin n’est pas directement dans aucune cour des voisins riverains. Sachez que nous sommes tous incommodés par le bruit que peut causé notre voisinage.
    Que dites vous quand le printemps arrive et que les citoyens ont hâtent d’ouvrir leurs piscines. Le bruits des filtreurs et thermopompes pour chauffer l’eau des piscines et des air climatisés qui font du bruit.. Nous sommes tous entourés de piscine auquel les enfants et parents s’amusent pendant des heures jours après jours à toutes heures de la journée et ce durant toutes la périodes d’été. Les enfants s’amusent, chantent et crient allons nous leurs demnader de jouer en silence, cela serait vraiment ridicule. Les party de piscines entre adultes, adolescents et les party de BBQ weekend après weekend. Allons nous empêcher les citoyens de vivre et de s’amuser. Nous devons être tolérants et apprécier que nous avons une ville en santé. Notre piscine public, les cours de natation et les compétitions commencent tôt le matin. Les CPE en milieu résidentiel ou les enfants s’amusent crient et pleurent, allons maintenant interdir cela dans notre ville! Les CPE ne font pas l’unanimité dans notre ville pour les citoyens demeurant à coté, mais les citoyens acceptent les changements pour le bien être des familles et de leur villes. L’association était prête durant l’été 2013 de faire un aménagement paysager pour améliorer l’esthétique du parc et de modifier les heures d’ouvertures et de fermetures, et autres correctifs et vous riverains plaignants vous nous aidez dit de ne pas perdre notre temps. Vous ne voulez pas de parc approximité de vos résidences un point c’est tout! Vive la démocratie qui est si mal accepter dans la ville d’Otterburn Park!
    Au nom de tous les membres de l’association nous vous demondont riverains plaignants d’être respectueux envers nous les membres lorsque nous allons au parc et de cesser de nous crier après et nous interpeler, cesser de nous intimider!!!
    Le policier communautaire M. Coté avait était très clair lors d’un rencontre en septembre 2013 avec les différents partis pour la situation du parc canin concernant l’intimidation et nos droits comme citoyens. M. Stéphane Mathieu et Mme Myranne Gemme avait la resposabilité de transmettre le message et les consignes à leurs voisins. Malheureusement il y a encore de l’intimidation, les membres vous font part que maintenant ils appelleront le 911 pour vous denoncer. La civilisation, le respect doivent toujours exister., laisser nous marcher calmement dans les rues avec nos chiens pour se rendre au parc!

    De tous les membres citoyens d’Otterburn Park

  2. C’est n’importe quoi!
    Je fréquente le parc avec mon chien depuis plus d’un an et JAMAIS je me suis retrouvée avec 10-15 personnes ou chiens en même temps!
    Ma résidence a Otterburn Park est près d’un parc pour enfants et également près d’ume patinoire et le bruit et achalandage est, je vous l’assure, bien pire que le parc canin. Je m’en plaint? NON! C’est ça la vie de quartier…allez donc vivre dans le bois ceux qui sont pas capables de tolèrer la liberté des autres!
    C’est décourageant…

  3. Le parc à chiens ne représente pas un plus grand danger qu’une personne qui marche dans la rue avec son chien. Le parc est très bien clôturé et on s’y rend avec son chien en laisse. Alors où est la différence que lorsqu’on marche dans la rue avec notre chien ? Vous allez nous interdire de marcher dans les rues avec nos chiens ? Poyr ce qui est du nombre de personne et de chien dansle parc, 10 à 15 est largement exagéré. Je suis membre du parc depuis le tout début et je n’y ai jamais vu autant de chiens à la fois. Les plaignants semblent aussi oublier toute la bonne volonté de l’Association pour trouver un compromis. Modifier les heuresd’ouverture aux heures de repas l’été, plantation d’une haie de cèdre et j’en passe. J’invite tous les résidents de la ville à aller passer devant le parc à différentes heures. Vous verrez bien que les plaintes sont exagérées. Et que dire de la mairesse qui n’a jamais voulu mettre les pieds au parc pour faire ses propres constatations !

  4. Quand il y a de l’exagération… il n’y a pas de plaisir !

    Pour avoir été au parc (ou être passée devant) et n’avoir vu personne d’autre que moi et mon chien, et ce, en fin d’après-midi à l’heure citée dans cet article, les auteurs de cet article ont une tendance vers l’exagération crasse.

    Assise sur le banc, j’ai eu le loisir de constater que les voisins du parc sont bien plus soumis au bruit des voitures que celui provenant de chien. Une fois, j’ai souri en entendant le chien d’un des voisins du parc aboyer car une personne passait devant sa propriété! Mon chien, lui, était silencieux comme une carpe et n’a émis aucun son.

    Le chien est un animal de compagnie, ce qui veut dire qu’habituellement il vit avec un humain. Or, les humains vivent dans des zones résidentielles. Donc l’argument « pas de parc dans une zone résidentielle » ne tient pas la route. De plus en étant dans un secteur résidentiel, cela permet de se rendre au parc à pied et non en voiture… Donc pour ce qui de voir augmenter le trafic par la présence du parc canin, on passera.

    Comme je l’écrivais dans un autre commentaire publié dans ce journal, remplacez le parc canin par un terrain de basketball et vous verrez de nouveau les voisins s’élever contre le terrain de basketball! Ils auront à ce moment-là un peu plus de difficulté pour justifier leurs récriminations.

  5. nous n appuyons pas la mairresse otterburn park dans la volonte de regler le probleme du parc a chien aucune rencontre avec les membres aucune entente pour créer des compromis rien .Juste une promesse electorale fermer le parc. Malgré le fait que l ancienne administration etaient d accord et on meme accepter l emplacement.Nos chiens ne peuvent plus aller librement dans les bosquets ni dans aucun parc sauf le parc pour chien. Alors pourquoi ne pas vouloir faire des compromis avec nous.Heures d ouvertures, paysagement etc..nous ne pouvons rien faire car on nous menacent de fermer

  6. Pour ceux qui sont contre un parc a chien, ça pourrait être pire, qui sait une porcherie, vous êtes triste à lire, du bruit et du dérangement, si vous ne voulez pas vivre en société, vous savez quoi faire, ne pensez qu’à soit est le début d’une petite vie triste, les chiens ne demandent qu’à être aimer, vous qu’à être isoler, mais dites vous une choses les chiens qui aiment tous sans conditions, vous aimerons pareils, triste de vous voir agir.

  7. que d’énergies dépensés

  8. Je suis membre du parc à chien depuis le tout début et que dire de plus sur l’incompréhension de la mairesse à ce problème qui en fait ne devrait pas en être un. Je suis résidant de la splendide ville d’Otterburn Park, ville de nature, une belle rivière, un beau boisé, une belle montagne, de beaux parcs pour enfants, des patinoires extérieurs, des garderies et finalement un parc à chien qui semble-t-il dérange les résidants riverains. Pour ma part, je paie mes taxes municipales ce qui je pense me donne le droit de me faire entendre au même titre que ces riverains qui on voté pour la mairesse à la dernière élection. Diriger une ville, ne se résume pas à faire des promesses qui nous le savons tous ne peuvent être tenues (relocalisation du parc à chien). Depuis le début de ce dossier, nous, usagers du parc, subissons l’intimidation, l’indifférence de nos élus et sommes à même de constater que la mairesse semble avoir une intolérance particulière à nos amis canin. Il serait temps Mme la mairesse de jouer votre rôle et d’écouter les DEUX partis afin de trouver un terrain d’entente pour que la vie normale reprenne son cours en toute harmonie.

  9. Franchement, sachant que vous vous acharnez à haïr le parc canin, commencez donc par ARRETER d’ouvrir vos fenêtres l’hiver quand vous voyez des gens arriver dans le parc. Vous ALIMENTER votre haïne. En été vous vous installer bien accoté sur votre cloture et nous regarder pourquoi encore? NOUS INTIMIDER De plus pourquoi vous prenez votre voiture et vous vous stationner au stop au coin de chez vous pour nous INTIMIDER? ou bien quand vous prenez un verre avec le conjoint de Mme. Gemme et fixez tout les deux le ou les personnes presentes dans le parc, c’est pour INTIMIDER? Cesssez de mous interpeller quand nous les membres se rendons au parc à pied, parce-que ÇA VAS FAIRE L’INTIMIDATION M. Larocque.

    Les membres de l’association ne tolèrerons plus l’INTIMIDATION que les riverains plaignants feronts, Toute cette tempête parce que vous ne voulez pas de parc canin près de chez vous. Peu importe ce qu’il y aurait vous n’en voudriez pas, car vous l’avez prouvé, vous, citoyens plaignants vous êtes tout simplement INTOLERANTS.

    La vie dans un cartier résidentiel est appeller aux changements. Croyez moi que si les municipalités devait obtenir l’avis de chaque citoyens, les villes serait dormantes. Alors si c’est ce que vous desirez, allez dans la vrai campagne.

  10. Les gens qui se plaignent du bruit ce sont eux qui fêtaient un 25Ans de mariage et qu’il avais mis une
    Pancarte sur le bord de la rue qui demandais aux gens de KLAXCONNER .Trouvez l’erreur.

  11. Pour les avoir constater à plusieurs reprise, ces allégations sont plus qu’exagés. Je suis utilisatrice du parc depuis 2 mois, la plupart du temps et bien je suis toute seul!!!. J’y vais presque à tous les jours. Moi, j’aimerais bien avoir un parc à chiens à côté de chez nous, moins de bruit qu’un parc d’enfant, qu’une patinoire, une école, une rue passante, les tondeuses qu’on entend sans arrêt toute l’été, une thermopompe que fonctionne sans arrêt, je pourrais continuer longtemps là dessus. Je demeure sur la rue de L’acadie, malgré le fait que ce soit une rue en croissant, le chien d’un voisin proche jappe lorsque quelqu,un passe, il y a aussi mon voisin qui a une thermopompe juste à côté de mon patio, mes voisin d’en arrière ont des enfants qui joue et crient pendant l’heure du souper. est ce que je me plaint, non!! Car, j’ai choisi de demeurer dans un quartier où on a des voisins. Je changerais ma maison avec la votre demain matin, mais où va arrêter cette intolérance, cette mauvaise foi. Madame la mairesse, vous avez fait cette promesse de fermer le parc à chien sans meme constater la véracité de ces allégations, et bien si c’est comme ça que vous fonctionner, vous n’avez pas fini!!. Car vous donner de l’importance à ceux qui crient le plus fort et non en vous en tenant à des faits, et dans une société c’est pas comme ça que ça fontionne, imaginez le bordel!. Dorénavant, je vais m’intéresser à ce que vous faites, à vos décisions et à vos actions, je vais aller au conseil aussi. Car votre façon de faire m’inquiete comme citoyenne et en passant je vais aller voter car moi aussi j’ai des droits. Fermer le parc à chien serait un gaspillage de fond publique et une aberration. Venez constater pas vous même, vous verrez bien que c’est inutile.