Accueil » Noir sur blanc » Laurier Le Journal a un an

Laurier Le Journal a un an

Le 4 avril 2014 marquait la parution du premier numéro de Laurier Le Journal. Un anniversaire qui mérite d’être souligné et qui me réjouit au plus haut point. Avec mon équipe et grâce aux annonceurs, nous avons su offrir un hebdomadaire doté d’une belle présentation graphique et d’un contenu de qualité. Laurier Le Journal est maintenant ancré dans la communauté; il poursuivra ses efforts pour demeurer un acteur incontournable dans la diffusion d’une information juste, rigoureuse et diversifiée.

Avoir sa place au soleil et la garder demeure un défi exigeant de l’audace et beaucoup de ténacité. Au cours des dernières décennies, j’ai été acteur et témoin de l’évolution des médias locaux dans notre région. Je connais très bien l’importance d’un journal local auprès de la communauté. Moi aussi j’y crois, et c’est pour cette raison qu’il y a un an, j’ai lancé Laurier Le Journal.

Selon moi, la concentration des médias ne facilite pas la libre circulation de l’information dans un milieu qui demande d’y être bien enraciné. L’idée d’être à son compte, d’avoir un hebdo indépendant qui fait écho au travail des forces vives de notre communauté, c’est aussi de permettre aux gens, durant le week-end, de s’arrêter un moment et de s’informer sur ce qui se passe dans leur coin. Pour moi, le désir était profond de livrer un journal dans la boîte aux lettres de chaque résidence de la région.

En toute humilité, je dois dire que vous avez été nombreux à nous féliciter et à nous encourager depuis la parution de notre premier numéro. Nous allons continuer à réserver un espace à l’actualité locale sans négliger l’impact des décisions émanant des gouvernements supérieurs sur notre région. Les enjeux liés à l’environnement et au développement restent prioritaires à nos yeux, tout comme la place de choix que nous offrons à la culture, à l’histoire, à l’esprit d’entrepreneuriat, aux loisirs et au sport, et ce depuis le début.

Nous soufflons cette première bougie grâce aux lecteurs; grâce aussi commerçants et aux gens d’affaires qui ont cru en nous pour qu’on les mette en valeur. Nous sommes leur courroie de transmission et ils sont en quelque sorte nos ambassadeurs auprès des autres commerçants et gens d’affaires. Nous pouvons désormais dire: mission accomplie, mais nous n’allons pas garder les bras croisés. Beaucoup de travail reste à faire.

Je ne pourrais pas terminer ce papier sans remercier mon équipe, qui a su relever le défi de vous offrir chaque semaine un journal digne de ce nom. Je dois aussi remercier les camelots, les jeunes et leurs parents qui vous livrent Laurier Le Journal, et ce, malgré les intempéries qui rendent parfois difficile leur travail.

Longue vie à Laurier Le Journal; osez la différence?

Guy Gilbert Jr

Président-éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.