Accueil » Chroniques » Le Facteur animal » Concerts printaniers gratuits et chaleureux

Concerts printaniers gratuits et chaleureux

Chères lectrices, chers lecteurs,

Vous le savez d’expérience, parmi les habitants de la montagne, il y en a des bruyants et des discrets. Les bruyants sont les oiseaux, tout le monde en a déjà vu. Mais parmi les habitants discrets, il y en a des milliers qui passent inaperçus. C’est parmi ces derniers qu’on nous compte, nous les grenouilles. Vous serez surpris d’apprendre que la foule des grenouilles et des salamandres sur la montagne dépasse de très loin celle de tous les oiseaux et mammifères.

Nous sommes sur le mont Saint-Hilaire pas moins de 30 000 grenouilles, qui appartenons à 10 familles différentes. C’est une surprise de taille n’est-ce pas? Et, bonne nouvelle: nous sommes en excellente santé, contrairement à nos cousins et cousines d’en bas, qui sont parfois affligés de terribles déformations. Cette misère frappe la majorité des grenouilles qui vivent dans les territoires agricoles, où les produits chimiques utilisés attaquent leurs œufs.

Je vous disais que nous étions discrètes sur la montagne. Oui, c’est vrai la plupart du temps, mais au printemps c’est une autre histoire. La montagne résonne alors des chants de milliers d’oiseaux, mais si vous écoutez attentivement, surtout dans l’aire du lac et des ruisseaux, vous entendrez aussi les croassements graves et fiévreux de nos chants d’amour. Quelle fête, quel beau concert pour plaire aux femelles! C’est mieux que du heavy metal!

En vous promenant sur la passerelle du Ruisseau, vous verrez peut-être des membres de la famille des grenouilles des marais. Elles sont brunes avec deux rangées de taches brun pâle. Elles ont passé l’hiver sous l’eau, mais au début du printemps elles pondent chacune… 3000 œufs! Plus loin, dans les endroits humides, sous les feuilles, vivent les rainettes versicolores. Elles ont une peau verte qui peut changer de couleur pour leur permettre de mieux se camoufler. Elles pondent leurs œufs dans l’eau glacée, avant que les prédateurs ne se présentent. Le froid les laisse indifférentes, car les rainettes ont de l’antigel dans les veines. Les mâles chantent d’ailleurs leur amour même quand il fait relativement froid.

Je pourrais vous conter bien d’autres merveilles sur nous les grenouilles de la montagne, mais je veux juste vous dire que je trouve un peu injuste qu’on accorde si peu de place ici aux 30 000 grenouilles de la montagne, qui constituent pourtant une part importante des animaux qui y vivent. Lors de vos visites, pensez à nous, les habitants nombreux mais discrets qui nous cachons là-haut. Au plaisir de vous inviter à nos concerts printaniers; c’est gratuit et chaleureux!

Georgette, la grenouille de la montagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.