Accueil » Archives de l'auteur: Pierre Lambert (page 4)

Archives de l'auteur: Pierre Lambert

Le sieur De Montenach

Théodore de Montenach, 1863 (Musée McCord, archives photographiques Notman, Photo Associated News, 1-5590.1)

Les clients du Mail Montenach ignorent presque tous que le centre commercial qu’ils fréquentent tire son nom d’un ancien seigneur de Beloeil. Mais d’où vient ce nom très rare dans notre milieu? La famille De Montenach est originaire de Suisse. Le premier arrivant s’appelait Charles-Nicolas-Fortuné de Montenach et il s’installa ici en 1813. Il était lieutenant dans le régiment de ...

Lire la suite »

La vie culturelle à Beloeil–Saint-Hilaire il y a cent ans

Louise Lecours née Higgins. Médaillon par Ozias Leduc.

On aurait tort de penser que la vie culturelle dans notre agglomération était sans importance il y a un siècle. C’était tout le contraire dans plusieurs domaines, qu’on pense au théâtre, à l’architecture, à la peinture ou à la littérature, notamment. D’une façon générale, les paroissiens étaient en contact avec la musique à l’église dans le cadre des offices religieux. ...

Lire la suite »

Les printemps d’autrefois

Le dernier passage sur la glace (Clarence Gagnon, Le dernier passage, gouache, 1929-1933).

Enfin le printemps! Le printemps, qui veut dire le «premier temps», signifiait pour nos premiers paroissiens l’arrivée des volées de corneilles et d’oiseaux migrateurs ainsi que la fin d’un hivernement de trois ou quatre mois. Avec l’élévation des températures et la fonte des neiges, les glaces du Richelieu allaient bientôt se disloquer et ce serait la débâcle. C’était à qui ...

Lire la suite »

La fête de Pâques

Œufs de Pâques, décoration traditionnelle de style ukrainien, en cire (Wikimedia Commons, domaine public)

Dimanche prochain, ce sera Pâques. Cette fête que tous nos anciens paroissiens  observaient possède des origines anciennes. Le mot provient de l’hébreu pessah, qui signifie «passage». Pour les juifs, la Pâque commémore la sortie d’Égypte et le passage de la mer Rouge. Pour les chrétiens, Pâques rappelle la mort et la résurrection du Christ. Elle symbolise le renouveau; c’est la ...

Lire la suite »

Poisson d’avril!

Capture d’un énorme poisson d’avril (An Exciting Moment, Toronto, Canadian Postcard Company, carte postale ancienne, vers 1900)

Allez-vous célébrer le 1er avril mercredi prochain? Cette journée de plaisanteries fut populaire au Québec tout au long du XIXe siècle et même beaucoup plus tard. Cette période de canulars paraît pourtant s’estomper depuis quelques dizaines d’années. Mais d’où vient cette coutume de plaisanter et de jouer des tours le premier avril? Jusqu’au XVIe siècle, l’année civile commençait le 1er ...

Lire la suite »

La galerie de portraits des seigneurs Hertel

Jean-Baptiste-Melchior Hertel (Musée McCord, attribué à William von Berczy père, vers 1810)

Autrefois, les familles seigneuriales et parfois même les familles de bourgeois et de professionnels se constituaient une galerie de portraits des membres les plus importants de leur famille. C’est le cas de la famille Hertel de Rouville, qui constitua au fil des générations un ensemble de neuf portraits dans le but d’orner le manoir de Rouville. La galerie de portraits ...

Lire la suite »

Le carême

La prière en famille (Edmond-J. Massicotte, Les Canadiens d'autrefois, 1924)

Autrefois, chez nos anciens paroissiens, le mois de mars était marqué par le temps du carême, une période de quarante jours qui commençait le mercredi des Cendres (le lendemain du Mardi gras) et se terminait le samedi midi précédant le dimanche de Pâques. Le mot carême vient d’une expression latine qui veut dire «quarantième jour» et se réfère au séjour ...

Lire la suite »

Les travaux d’hiver dans la maison

Moulin à carde du mont Saint-Hilaire (SHBMSH, P25 7-27-01)

On aurait tort de penser que pendant l’hiver, les femmes demeuraient inactives. Dès que les veillées des Fêtes étaient terminées, la grand-mère, la mère et ses filles se mettaient à l’ouvrage. La confection des vêtements, commencée en novembre, occuperait une grande partie de leur temps jusqu’au printemps. On montait le métier à tisser près d’une fenêtre pour un meilleur éclairage, ...

Lire la suite »

Les corvées d’hiver

Habitant se servant d'un fléau pour battre des céréales, détails (Henri Julien, Album, 1916)

On aurait tort de penser qu’autrefois, nos paroissiens passaient leur hiver à fêter puis à se reposer. C’était loin d’être une période d’inactivité. Comme plusieurs exploitants agricoles le font encore de nos jours, il fallait «faire le train» (soigner les animaux) deux fois par jour. On se levait à l’aube et, à la lumière d’un fanal, on se dirigeait vers ...

Lire la suite »

Le carnaval

Les jours gras du carnaval précèdent le carême (Peter Brueghel l'Ancien, huile, 1559)

Autrefois, les activités de nos ancêtres étaient régies par deux calendriers: le calendrier agricole, qui dépend du climat, et le calendrier religieux, dans lequel l’importante fête de Pâques est une fête mobile. Celle-ci arrive en effet, selon les années, entre le 22 mars et le 25 avril. Le Mardi gras, qui précède la période du carême (laquelle mène jusqu’à Pâques), a donc ...

Lire la suite »